Dernière édition le 7 novembre 2016. Voir plus bas.


Le 7 décembre 2015, il y a presque un an maintenant, j'écrivais un mail à l'équipe mobilité de la ville d'Ath. Mes enfants aiment bien se rendre à l'école à vélo et nous trouvons important de prendre l'air, de se dépenser, d'utiliser moins la voiture…

Comme nous habitons le long de la chaussée, une piste cyclable bien marquée n'est pas un luxe. Le marquage d'un passage pour vélo pour traverser en toute sécurité non plus. Et tant qu'à faire, l'adaptation des panneaux de signalisation complèterait convenablement le tout.

Il y a beaucoup de voitures. Sans doute parce que des parents n'osent pas venir à vélo… car il y a beaucoup de voitures. Et on se mort la queue comme à Bruxelles.

Voici des extraits du mail:

Depuis quelques années maintenant, nous allons conduire les enfants à l'école en vélo dès que le temps le permet… et s'il fait gris ou froid aussi d'ailleurs. Nous habitons à Autreppe et les enfants sont à l'école d'Ormeignies.

C'est donc tout naturellement que nous empruntons un bout de la chaussée de Valenciennes et bifurquons ensuite à droite pour poursuivre la route par le chemin des serres. L'école se trouve au bout de la rue.

J'ai quelques demandes à formuler pour que le trajet se passe en toute sécurité et en respectant le code de la route.

S'en suivent quelques demandes un peu techniques spécifiant ce qui serait bien, accompagnées de liens explicatifs. Et une belle conclusion.

Comme il est difficile de faire ralentir les automobilistes sur cette partie de chaussée, je trouve qu'une piste cyclable avec un marquage rouge (ou vert du moment qu'il est de couleur) ne serait pas du luxe.

Merci de l'attention que vous porterez à ce mail. Ces quelques aménagements permettrait à l'une ou l'autre famille de se rendre en meilleure sécurité à l'école.

Le mail complet (en cliquant dessus).

mail-allerecolevelo-cut.jpg

Le 18 janvier 2016, je relance la commune pour obtenir une réponse le 19 janvier 2016. Le service mobilité de la ville d'Ath laisse présager qu'une suite favorable sera donnée au dossier.

Nous avons bien reçu votre email concernant la sécurisation du trajet vélo jusqu'à l'école.

Nous allons étudier votre demande et introduire un dossier au collège communal dans les prochaines semaines. Concernant la pose de signalisation, ce dossier sera plus rapide mais concernant les marquages routiers nous serons non seulement tributaire de la météo et de la température mais surtout des autorisations de la Région (SPW) pour ce qui concerne la chaussée de Valencienne.

Depuis lors, je n'ai plus de nouvelles de la part du service mobilité de la ville d'Ath malgré mes relances en mars, avril et mai 2016. J'ai envoyé un dernier mail ce 19 septembre 2016 qui reste également sans réponse.

Soit mon dossier est tombé du bureau sur lequel il était posé, soit il suit son cours. Dans tous les cas, je serais heureux d'avoir des nouvelles… avant que mes enfants n'aient fini leur scolarité à Ormeignies. Ce qui ne change rien grand chose puisque le chemin vers Ath à vélo passe aussi par Ormeignies et que — rassurez-moi — nous ne sommes pas les seuls fous qui utilisent un vélo.

Si vous croisez le mayeur, un politicien — mieux, un élu ! Mon Dieu — rappelez-moi à son souvenir. Je ne suis pas assez naïf pour y croire mais quand suffisamment persévérant que pour continuer.


Édité le 28 septembre 2016

Je reçois aujourd'hui un courrier du mayeur m'informant que le service communication lui fait part ce jour du dossier. Il m'informe qu'il va examiner ma demande avec l'inspecteur principal et le responsable… du service mobilité.

On peut donc en conclure que le service communication est plus prompt à réagir que le service mobilité. Pour le reste, attendons.

Édité le 6 novembre 2016

Avec 17 jours de retard puisque le mayeur m'invitait à revenir vers lui à partir de 20 octobre, je le relance pour savoir ce qu'il en est. On lache rien !

Édité le 7 novembre 2016

plop.jpg

Je reçois une réponse ce matin concernant l'ajout d'un panneau « Excepté vélo » (M1 ou M2) au panneau « Interdit à tout véhicule » (C3).

image003.jpg

Dans l'article 68 du code de la route (pdf), il est précisé que le panneau C3 est une interdiction pour tout conducteur. Y compris les cyclistes. Par contre — et je l'apprends aujourd'hui — si le panneau est affublé d'un « Circulation locale », cela signifie que les cyclistes — et d'autres — sont autorisés. Il apparait que le panneau M1/2 ne s'ajoute qu'au panneau « Sens interdit » (C1) et (quasi) jamais au panneau C3. Il fallait le savoir.

2.47. « Circulation locale » ou « desserte locale » : les véhicules des riverains et des personnes se rendant ou venant de chez l’un d’eux, y compris les véhicules de livraison, les véhicules des services réguliers de transport en commun, les véhicules des services d’entretien et de surveillance, lorsque la nature de leur mission le justifie, les véhicules prioritaires visés à l'article 37 et les cyclistes et cavaliers.

Nous pouvons donc emprunter cette route sans avoir l'impression d'être en infraction… et ça, c'est déjà bien.

Pour ce qui est du marquage au sol de la piste cyclable, ça suit son cours.


Crédit photo chez unsplash par Steinar.