Dernière édition le 23 avril 2018. Voir plus bas.


Le 7 décembre 2015, il y a presque un an maintenant, j'écrivais un mail à l'équipe mobilité de la ville d'Ath. Mes enfants aiment bien se rendre à l'école à vélo et nous trouvons important de prendre l'air, de se dépenser, d'utiliser moins la voiture…

Comme nous habitons le long de la chaussée, une piste cyclable bien marquée n'est pas un luxe. Le marquage d'un passage pour vélo pour traverser en toute sécurité non plus. Et tant qu'à faire, l'adaptation des panneaux de signalisation complèterait convenablement le tout.

Il y a beaucoup de voitures. Sans doute parce que des parents n'osent pas venir à vélo… car il y a beaucoup de voitures. Et on se mort la queue comme à Bruxelles.

Voici des extraits du mail:

Depuis quelques années maintenant, nous allons conduire les enfants à l'école en vélo dès que le temps le permet… et s'il fait gris ou froid aussi d'ailleurs. Nous habitons à Autreppe et les enfants sont à l'école d'Ormeignies.

C'est donc tout naturellement que nous empruntons un bout de la chaussée de Valenciennes et bifurquons ensuite à droite pour poursuivre la route par le chemin des serres. L'école se trouve au bout de la rue.

J'ai quelques demandes à formuler pour que le trajet se passe en toute sécurité et en respectant le code de la route.

S'en suivent quelques demandes un peu techniques spécifiant ce qui serait bien, accompagnées de liens explicatifs. Et une belle conclusion.

Comme il est difficile de faire ralentir les automobilistes sur cette partie de chaussée, je trouve qu'une piste cyclable avec un marquage rouge (ou vert du moment qu'il est de couleur) ne serait pas du luxe.

Merci de l'attention que vous porterez à ce mail. Ces quelques aménagements permettrait à l'une ou l'autre famille de se rendre en meilleure sécurité à l'école.

Le mail complet (en cliquant dessus).

mail-allerecolevelo-cut.jpg

Le 18 janvier 2016, je relance la commune pour obtenir une réponse le 19 janvier 2016. Le service mobilité de la ville d'Ath laisse présager qu'une suite favorable sera donnée au dossier.

Nous avons bien reçu votre email concernant la sécurisation du trajet vélo jusqu'à l'école.

Nous allons étudier votre demande et introduire un dossier au collège communal dans les prochaines semaines. Concernant la pose de signalisation, ce dossier sera plus rapide mais concernant les marquages routiers nous serons non seulement tributaire de la météo et de la température mais surtout des autorisations de la Région (SPW) pour ce qui concerne la chaussée de Valencienne.

Depuis lors, je n'ai plus de nouvelles de la part du service mobilité de la ville d'Ath malgré mes relances en mars, avril et mai 2016. J'ai envoyé un dernier mail ce 19 septembre 2016 qui reste également sans réponse.

Soit mon dossier est tombé du bureau sur lequel il était posé, soit il suit son cours. Dans tous les cas, je serais heureux d'avoir des nouvelles… avant que mes enfants n'aient fini leur scolarité à Ormeignies. Ce qui ne change rien grand chose puisque le chemin vers Ath à vélo passe aussi par Ormeignies et que — rassurez-moi — nous ne sommes pas les seuls fous qui utilisent un vélo.

Si vous croisez le mayeur, un politicien — mieux, un élu ! Mon Dieu — rappelez-moi à son souvenir. Je ne suis pas assez naïf pour y croire mais quand suffisamment persévérant que pour continuer.


Édité le 28 septembre 2016

Je reçois aujourd'hui un courrier du mayeur m'informant que le service communication lui fait part ce jour du dossier. Il m'informe qu'il va examiner ma demande avec l'inspecteur principal et le responsable… du service mobilité.

On peut donc en conclure que le service communication est plus prompt à réagir que le service mobilité. Pour le reste, attendons.

Édité le 6 novembre 2016

Avec 17 jours de retard puisque le mayeur m'invitait à revenir vers lui à partir de 20 octobre, je le relance pour savoir ce qu'il en est. On lache rien !

Édité le 7 novembre 2016

plop.jpg

Je reçois une réponse ce matin concernant l'ajout d'un panneau « Excepté vélo » (M1 ou M2) au panneau « Interdit à tout véhicule » (C3).

image003.jpg

Dans l'article 68 du code de la route (pdf), il est précisé que le panneau C3 est une interdiction pour tout conducteur. Y compris les cyclistes. Par contre — et je l'apprends aujourd'hui — si le panneau est affublé d'un « Circulation locale », cela signifie que les cyclistes — et d'autres — sont autorisés. Il apparait que le panneau M1/2 ne s'ajoute qu'au panneau « Sens interdit » (C1) et (quasi) jamais au panneau C3. Il fallait le savoir.

2.47. « Circulation locale » ou « desserte locale » : les véhicules des riverains et des personnes se rendant ou venant de chez l’un d’eux, y compris les véhicules de livraison, les véhicules des services réguliers de transport en commun, les véhicules des services d’entretien et de surveillance, lorsque la nature de leur mission le justifie, les véhicules prioritaires visés à l'article 37 et les cyclistes et cavaliers.

Nous pouvons donc emprunter cette route sans avoir l'impression d'être en infraction… et ça, c'est déjà bien.

Pour ce qui est du marquage au sol de la piste cyclable, ça suit son cours.

Édité le 24 juin 2017

J'envoie un mail de rappel au service mobilité dont voici le contenu:

bonjour (…)

le 7 décembre 2015, je vous envoyais un mail vous demandant d'étudier la possibilité de sécuriser le chemin qu'empruntent mes enfants pour se rendre à l'école en vélo de Autreppe jusque Ormeignies.

j'avais reçu une belle lettre de la part de Monsieur le bourgmestre vers septembre 2016 me disant que ma demande allait être examinée… et en novembre 2016, vous me rassuriez sur le fait que nous pouvions emprunter le chemin des serres à vélo puisque le panneau C3 affublé d'une « Excepté circulation locale » nous y autorise.

je voudrais cependant que vous étudiez sérieusement la possibilité qu'ils puissent traverser et emprunter la chaussée de manière plus sécurisée en réfléchissant au marquage de la piste cyclable et à l'ajout d'un passage pour cyclistes.

j'essaie de tenir un petit historique de ma demande a cette adresse: http://namok.be/blog/?post/2016/09/27/securiser-chemin-ecole-velo

recevez Monsieur, mes patientes salutations

Je vais comme d'habitude relayer cette demande sur Facebook et cette fois directement interpeller quelques élus.

Édité le 13 septembre 2017

J'ai trainé un peu à vous donner les dernières nouvelles.

Suite à mon mail du 4 juillet 2017, j'ai reçu une réponse par mail du maïeur le 5 juillet à 18h33 disant en substance qu'ils n'avaient pas fait grand chose jusqu'à présent (c'est du moins comme ça que j'interprète le « le dossier n'a pas été élaboré »).

Monsieur le Directeur,
Cher D…,

Voici quelques mois déjà, j’avais demandé que l’on examine la requête de M. B… (note de moi: je floute les noms, ça fait « polar ») portant sur la sécurisation du parcours entre Autreppe et Ormeignies, le long du chemin des Serres et en traversant la chaussée de Valenciennes.

Vous avez rassuré M. B… quant à l’usage par les cyclistes et piétons du chemin des Serres, le panneau C3 affublé (…) mais je n’ai toujours pas reçu le dossier concernant la requête adressée à la Cellule Provinciale de Sécurité relative à la traversée de la chaussée de Valenciennes, tracé protégé pour piétons.

M. B… rappelle sa légitime requête et je dois bien dire que le dossier n’a pas été élaboré.

Dès votre retour de vacances, je vous charge d’étudier ce dossier, de formuler la requête et ce, en collaboration avec l’Inspecteur principal, M. D…, chargé de l’étude des problèmes de circulation routière. Personnellement, j’estime que la requête de l’intéressé devrait être acceptée. Même si la vitesse est limitée dans la traversée d’Autreppe, nous savons que les automobilistes et camionneurs font parfois fi de ces limitations. Enfin, c’est un carrefour dangereux, surtout pour ceux qui reviennent du centre d’Ormeignies.

Je vous remercie (…)

Cette note aurait été dictée le 30 juin comme indiqué en fin de missive. Je la reçois par mail le 5 juillet 2017 à 18h33.

Pour que l'histoire soit complète, il faut que je vous dise que j'ai demandé sur Facebook (aaargh) un petit coup de main à mes connaissances qui font de la politique. Jessica Willocq, conseillère communale, a rédigé une question écrite pour le conseil communal du 5 juillet à 18h30. Qu'elle en soit remerciée ici bien que je n'en voie aucune trace dans le compte rendu public [pdf] publié sur le site de la ville.

Édité le 10 novembre 2017

Pour commencer cette nouvelle édition de la saga « sécuriser le chemin vers l'école en vélo » je reviens sur les courriers envoyés par le mayeur début des vacances scolaires dernières pour en citer quelques passages particulièrement bien rédigés.

Fort justement, un Athois habitant Autreppe, dont les enfants se rendent à l’école au village d’Ormeignies, plaide pour que nous sollicitions la Cellule Provinciale de Sécurité, afin qu’elle examine notre requête visant à créer un passage protégé pour piétons entre le chemin des Serres et la route qui mène au cœur du hameau d’Autreppe.

Extrait du courrier envoyé aux services de police

Personnellement, j’estime que la requête de l’intéressé devrait être acceptée. Même si la vitesse est limitée dans la traversée d’Autreppe, nous savons que les automobilistes et camionneurs font parfois fi de ces limitations. Enfin, c’est un carrefour dangereux, surtout pour ceux qui reviennent du centre d’Ormeignies.

Extrait du courrier envoyé au service travaux de la ville

La presse a relayé ce mardi 7 novembre 2017 une info signalant que les poids lourds seraient bannis de la chaussée de valenciennes (aka N527) prochainement. Nous avons dans la foulée reçu un courrier « toutes boites » de la part du mayeur nous informant que, je cite

En fin de réunion, il a été convenu, à la demande des Bourgmestres, que la circulation de long de la route Ath-Quevaucamps-Belœil soit réservée aux transports qui ne dépassent point 15T et qui desservent localement les populations des zones contigües à l'axe routier.

securiservelo-courrier-6nov2017.jpg

Courrier "toutes boites" reçu le 6 novembre 2017 dans la boite aux lettres

Le courrier précisait également que le dossier était en attente de la signature du Ministre compétant. Ce n'est donc pas immédiat.

En fin de courrier le mayeur parle de nous, « Certes, il y a encore à faire pour notamment organiser l'un ou l'autre passage protégé pour les habitants d'Autreppe qui veulent se diriger vers Ormeignies et vice versa. Je m'emploie (…) à obtenir une amélioration de la situation dénoncée par l'un ou l'autre d'entre vous.»

C'est donc la bonne occasion pour relancer et j'envoie ce mail ce matin (damned ! il est déjà midi):

bonjour Monsieur le Bourgmestre, Madame R. et le service mobilité,

ce mardi 7 novembre 2017, je recevais votre courrier « toutes boites » adressé aux habitants de la chaussée de Valenciennes concernant le passage des poids lourds dans la rue.

je ne peux que me réjouir des initiatives qui sont prises pour limiter les nuisances provoquées par le passage des poids lourds et des véhicules passant à vitesse excessive.

j'ai pris bonne note — et je vous en remercie — de la fin du courrier précisant que vous vous employiez à améliorer la situation dénoncée par certain·es concernant l'un ou l'autre passage protégé pour traverser la chaussée.

dans votre étude de la situation, je me permets de vous rappeler l'importance d'ajouter aux passages protégés un marquage visible de la piste cyclable dans la portion de la chaussée traversant Autreppe. en effet un marquage au sol de couleur rouge par exemple donne une impression de rétrécissement de la chaussée. cette impression aide — ou du moins ont peut l'espérer — les automobilistes à ralentir. cela peut aussi limiter les dépassements.

pour votre bonne information sachez également que d'autres habitants d'Autreppe nous ont rapportés ne pas autoriser leurs enfants à se rendre à l'école à vélo à cause du danger… c'est dommage car ça augmente alors le nombre de voitures.

la mobilité douce est un défi pour l'avenir. ces types d'aménagements amènent les usagers dans un cercle vertueux plutôt qu'un cercle vicieux. recevez Mesdames Messieurs, mes meilleures salutations

Édité le 16 novembre 2017

Ce mercredi — hier donc — j'ai reçu un courrier du mayeur accusant bonne réception de mon mail et me précisant qu'une demande avait été faites au service public… bla bla… je pense qu'il s'agit du MET.

J’ai demandé à M. F, Ingénieur-Directeur du Service Public de Wallonie pour la Province de Hainaut, de prendre en compte vos sollicitations concernant le marquage au sol et la réalisation d’un éventuel passage « protégé » reliant le centre d’Autreppe au centre d’Ormeignies en utilisant notamment le chemin de remembrement, qui dessert le Centre horticole et les écoles locales.

Notons qu'il ne parle pas de la piste cyclable.

Édité le 23 avril 2018

Avec le soleil, c'est l'occasion de relancer le bourgmestre. Après mon dernier mail, j'avais reçu un coup de fil de Monsieur le Bourgmestre en personne me demandant un peu de patience. C'était il y a quelques mois maintenant. Je viens de lui envoyer ce mail…

Je me rappelle votre appel téléphonique il y a quelques mois maintenant me demandant d'être patient parce que les contacts avec le Service Public de Wallonie pour la Province de Hainaut prennent du temps.

Mon premier mail demandant d'ajouter un passage piétons/vélos sur la chaussée de Valenciennes et un marquage de la piste cyclable afin de sécuriser le trajet à vélo d'Autreppe vers Ormeignies datant du 7 décembre 2015, je pense que l'on peut sans problème parler de patience. Vous me disiez dans votre courrier (ref MD/BB/cr/17-539) du 5 juillet 2017 — il y a presque un an maintenant — que vous aviez demandé à Monsieur le Commissaire de Police ainsi qu'à Monsieur le Directeur du Service Mobilité de vous remettre un dossier.

Pouvez-vous me dire ce qu'il en est ?

De manière plus large que la chaussée de Valenciennes, je persiste à croire que favoriser le vélo par rapport à la voiture relève d'une volonté politique. Il est nécessaire de désengorger les routes — regardez la chaussée de Mons par exemple — et, pour ce faire, il faut donner l'envie au gens d'aller à vélo. Des pistes cyclables bien marquées et des passages piétons/vélos participent à donner cette envie.

Recevez Mesdames Messieurs, mes patientes salutations.


Crédit photo chez unsplash par Steinar.